Profs de français en Algérie
Bonjour et bienvenue!
Si vous venez de vous inscrire, merci de vous présenter succinctement dans la section prévue à cet effet. (Section "Bienvenue à vous" en haut de la page d'accueil)
http://prof-de-francais.forumactif.com/f11-bienvenue-a-vous

Par égard aux collègues qui dépensent du temps pour garder vivant le présent site, veuillez avoir l'amabilité d'annoncer votre prénom et votre lieu d'exercice, ainsi que votre wilaya de résidence.

Merci!

PS: Sans un post de votre part, votre compte sera désactivé automatiquement au bout d'un mois.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
Décembre 2016
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier

Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest


poème "les droits de l'enfant"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

poème "les droits de l'enfant"

Message par adouma le Sam 4 Mai - 13:43

TROP OU PAS ASSEZ


Trop d'horreur et pas assez d'amour.
Trop de malheur et pas assez de bonheur.
Trop de misère et pas assez de combat .

Trop, trop ou pas assez.
Je ne sais quoi penser,
De la pauvreté qui déchire l'humanité

Trop, trop ou pas assez.
En tout cas, assez d'horreur
Pour une seule planète.

Mais quoi que je décrète, rien n'arrête
Cette sphère infernale,
Qui ne fait que du mal.

Cloé VANISCOTTE, 5e3, 1997



DANS UNE MINE EST LEUR VIE

Là-bas, dur ils travaillent, à partir de quatre ans.
Jamais ils ne s'amusent et jamais ils ne mangent,
Dans une mine est leur vie, leurs nuits dans une grange.
Dans certains grands pays n'existent plus d'enfants.

Jamais ils ne s'amusent et jamais ils ne mangent,
Des bambins amusants qu'ils traitent méchamment.
Dans certains grands pays n'existent plus d'enfants,
Leur tâche est de creuser, il ne faut qu'ils dérangent.

Des bambins amusants qu'ils traitent méchamment,
Durement ils les battent, malgré leurs âmes d'anges.
Leur tâche est de creuser, il ne faut pas qu'ils dérangent,
Et c'est leur destinée, il n'en va autrement.

Durement ils les battent, malgré leurs âmes d'anges.
Tués par le martinet, ils tiennent rarement,
Et c'est leur destinée, il n'en va autrement.
Faites le maximum, afin que cela change.



adouma
Modérateur
Modérateur

Messages : 411
Date d'inscription : 19/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: poème "les droits de l'enfant"

Message par Invité le Lun 6 Mai - 0:46

RESPECTEZ LES ENFANTS

Aidez les enfants sages,


Arrêtez l'esclavage,


Ils n'ont pas encore l'âge,


De piocher sous l'orage.


Les enfants de là-bas,


N'y arriveront pas ;


Aidez-les s'il vous plait,


Seule, je ne pourrai.


Il faut les adorer,


Les nourrir, les aimer,


Il faut les consoler


Et puis les caliner.


Mélodie Charrier

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: poème "les droits de l'enfant"

Message par Invité le Lun 6 Mai - 0:47

Enfance Marquée


Dans des pays en difficultés,
Les enfants sont maltraités
Et leurs droits oubliés.
Dans les mines enténébrées,
Ces bambins sont condannés
A pousser des wagons rouillés.
Dans des champs désertés,
Ensoleillés ou inondés,
De leurs petites mains étoilées,
Ils fauchent le blé,
En attendant de tomber,
Epuisés, depuis des années.
Ils n'atteignent pas la puberté,
Ils sont morts avant d'être nés.

Ces pauvres enfants, il faut les aider,
Venir à bout de cette lâcheté
Que le monde a accumulée,
Leur offrir de beaux jouets
Pour égayer leur destinée
Mais aussi, toute l'humanité.

José Massé

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: poème "les droits de l'enfant"

Message par GFZN Mme Médjani le Mer 8 Mai - 1:23

Poème les Lilas

Quand je vais chez la fleuriste
Je n'achète que des lilas
Si ma chanson chante triste
C'est que l'amour n'est plus là
Comme j'étais, en quelque sorte
Amoureux de ces fleurs-là
Je suis entré par la porte
Par la porte des Lilas

Des lilas, y'en avait guère
Des lilas, y'en avait pas
c'étaient tous morts à la guerre
Passés de vie à trépas

Je suis tombé sur une belle
Qui fleurissait un peu là
J'ai voulu greffer sur elle
Mon amour pour les lilas

J'ai marqué d'une croix blanche
Le jour où l'on s'envola
Accrochés à une branche
Une branche de lilas
Pauvre amour, tiens bon la barre
Le temps va passer par là
Et le temps est un barbare
Dans le genre d'Attila

Aux coeurs où son cheval passe
L'amour ne repousse pas
Aux quatre coins de l'espace
Il fait le désert sous ses pas

Alors, nos amours sont mortes
Envolées dans l'au-delà
Laissant la clé sous la porte
Sous la porte des Lilas


La fauvette des dimanches
Celle qui me donnait le -la
S'est perchée sur d'autres branches
D'autres branches de lilas
Quand je vais chez la fleuriste
Je n'achète que des lilas
Si ma chanson chante triste
C'est que l'amour n'est plus là

Georges Brassens

GFZN Mme Médjani
Formateur

Wilaya d'exercice : batna
Messages : 245
Date d'inscription : 23/05/2012
Localisation : MEROUANA

Revenir en haut Aller en bas

Re: poème "les droits de l'enfant"

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:40


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum