Profs de français en Algérie
Bonjour et bienvenue!
Si vous venez de vous inscrire, merci de vous présenter succinctement dans la section prévue à cet effet. (Section "Bienvenue à vous" en haut de la page d'accueil)
http://prof-de-francais.forumactif.com/f11-bienvenue-a-vous

Par égard aux collègues qui dépensent du temps pour garder vivant le présent site, veuillez avoir l'amabilité d'annoncer votre prénom et votre lieu d'exercice, ainsi que votre wilaya de résidence.

Merci!

PS: Sans un post de votre part, votre compte sera désactivé automatiquement au bout d'un mois.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
Décembre 2016
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier

Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest


La superstition du vendredi 13:

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La superstition du vendredi 13:

Message par sellami kamel le Dim 28 Avr - 23:17


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]





Voilà des explications sur la superstition de ce jour.

J'ai trouvé un article rédigé par un forumeur et donc le voici car je le trouve très bien fait :

Au palmarès de la superstition, le vendredi 13 possède une place de choix. Il n’est pas un pays occidental qui ne le craigne mais c’est (encore) aux Etats-Unis qu’il culmine. S’il faut en croire le Dr. Donald Dossey, un psychothérapeute spécialisé dans le traitement des phobies, pas moins de 21 millions de personnes craignent ce jour fatidique rien qu’aux USA (soit 8% de la population). Le phénomène a pris une telle ampleur qu’un terme à même été inventé pour désigner cette maladie : la paraskevidekatriophobie (encore une bel exemple de la manie innée des hommes à catégoriser et nommer).
Les personnes affligées de cette phobie présentent une peur irrationnelle du vendredi 13 avec des conséquences sur leur vie professionnelle, privée et sociale. Ainsi, entre 1 et 3 fois par an, ces personnes ne vont pas travailler, ne sortent pas de chez eux, évitent de prendre leur voiture, voire ne vont pas au restaurant, de peur que le ciel ne leur tombe sur la tête.

Mais quelle est l’origine de cette crainte ?




Une petite promenade sur la toile vous donnera mille et unes explications, souvent farfelues. Des amalgames sont faites entre les significations du nombre 13 et celles du jour vendredi. Sans rentrer dans le détail, vous pouvez lire que c’est un vendredi 13 que Eve tenta Adam, que Caïn tua Abel, que l’arche de Noé fut lancée sur les flots de la colère divine, que Juda trahit Jésus ou encore que ce dernier fut mis en croix. Et j’en passe !

Pris séparément, il faut bien avouer que le 13 et le vendredi n’ont pas des connotations très positives. Il existe d’innombrables hypothèses pour expliquer cela et je n’ai ni l’envie, ni le courage de toutes les recenser. C’est pourquoi, je me contenterai de vous raconter 2 petites histoires qui trouvent leur origine dans la mythologie des vikings.

La première histoire est à l’origine de la crainte de placer 13 convives à une table (rejoignant en cela la cène). Un banquet avait été organisé au Valhalla auquel 12 dieux avaient été invités. Loki, un dieu maléfique avait été écarté mais il s’imposa malgré tout à la fête où, pour se venger, il provoqua un foutoir de tous les diables (entraînant même la mort du dieu Balder, le fils du grand Odin). Moralité, évitez d’être 13 à table !

La seconde histoire démontre que le vendredi n’a pas une connotation négative dans toues les cultures. Ainsi, en suédois, vendredi se dit Fredag. Cela peut se traduire par jour de Frigg, la déesse du mariage et de la fertilité (et épouse d’Odin et mère de Balder … on y revient). Il s’agissait donc d’un jour plutôt positif.

Toutes ces digressions nous éloignent de la signification de ce terrifiant vendredi 13.

Une des théories les plus intéressantes est que l’association entre le vendredi maléfique (jour de sabbat des sorcières) et le 13 trouverait son origine le vendredi 13 octobre 1307. C’est ce jour maudit que le roi Philippe IV a fait procéder au démantèlement du puissant ordre des templiers, entraînant l’arrestation et la torture de centaines de personnes.

Vous n’êtes pas convaincu ? Vous avez raison. Les historiens sont bien incapables de donner une explication plausible et documentée. En fait, il n’existe aucune preuve écrite de la crainte du vendredi 13 avant le début du 19e siècle. Certains érudits soutiennent même que cette peur ne serait née qu’au 20e siècle et n’aurait pris de l’ampleur que par l’écho des médias.

Et voilà qu’une des plus grandes superstitions de notre époque n’est qu’une création de nos médias … (comme la St Valentin, peut-être … mais c’est une autre histoire).

L’avantage des superstitions, c’est qu’elles n’ont pas besoins de raison d’être pour exister et être vaillantes dans le cœur des hommes. Elles puisent peut-être leur force dans cette absence de fondement. Et si l’on est incapable de tracer l’origine de la peur du vendredi 13, il n’en reste pas moins que cela peut avoir de réelles conséquences sur la vie des gens.

Ainsi, dans un journal scientifique sérieux, un article titrait "Est-ce que le vendredi 13 est mauvais pour votre santé" (voir Scanlon TJ, Luben RN, Scanlon FL & Singleton N, 1993, British Medical Journal, 307(6919) : 1584-1586). Cette équipe a comparé diverses données comportementale et d’admission dans les hôpitaux entre le vendredi 6 et le vendredi 13. Ils ont ainsi montré que le nombre de voiture sur les routes était significativement plus faible le vendredi 13, que le nombre d’accident était plus important, et surtout que le nombre d’admission à l’hôpital augmentait de plus de 50%. Les auteurs concluaient leur article, non sans humour, par "Rester à la maison est recommandé".

Cet article est un magnifique exemple de l’effet nocebo (l’inverse de l’effet placebo). Il en dit beaucoup plus sur la psychologie humaine que sur l’influence d’une quelconque conjoncture diabolique en ce jour précis. En fait, cette recrudescence d’accident trouve son origine dans la crainte des gens. En gros, il y a plus d’accident parce que les gens ont peur d’en avoir un.


SOURCE:OKAPI

sellami kamel
Formateur

Wilaya d'exercice : Batna
Messages : 2972
Date d'inscription : 30/03/2013
Localisation : Barika(Batna)

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum