Profs de français en Algérie
Bonjour et bienvenue!
Si vous venez de vous inscrire, merci de vous présenter succinctement dans la section prévue à cet effet. (Section "Bienvenue à vous" en haut de la page d'accueil)
http://prof-de-francais.forumactif.com/f11-bienvenue-a-vous

Par égard aux collègues qui dépensent du temps pour garder vivant le présent site, veuillez avoir l'amabilité d'annoncer votre prénom et votre lieu d'exercice, ainsi que votre wilaya de résidence.

Merci!

PS: Sans un post (un message) de votre part, votre compte sera désactivé automatiquement au bout d'un mois.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Fillette Algérienne en 2018
Jeu 7 Juin - 17:28 par HBen

» Composition N°3 du 2AM
Jeu 31 Mai - 17:41 par HBen

» Sujets d'examens type BEM
Lun 14 Mai - 19:28 par babie

» De Constantine ...mais je travaille à Bouira
Dim 13 Mai - 12:30 par HBen

» Appel aux instituteurs de français
Dim 6 Mai - 7:44 par Romane

» 2AM Devoir N°6. La légende
Ven 27 Avr - 23:25 par iheb

» 2AM Devoir N°6. La légende du l'èvre
Ven 27 Avr - 23:17 par iheb

» Composition 2eme trimestre, 2eme AM
Ven 27 Avr - 15:48 par Placoteam

» la place de l'enseignant dans notre pays
Jeu 26 Avr - 10:14 par ZOHEIR

Juin 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest


Une école pour la vie ou pour la mort ?

Aller en bas

Une école pour la vie ou pour la mort ?

Message par HBen le Sam 16 Sep - 19:37

L’école algérienne est gangrénée par l’irrationalité et la paresse intellectuelle tapies derrière une tartufferie abusivement moralisatrice, ostentatoire et envahissante.

Pour bon nombre d’enseignants, du premier cycle notamment, l’école doit d’abord préparer l’enfant à éviter d’aller en enfer dans l’autre monde. Son rôle premier ne serait pas de le préparer à la vie mais à la mort. C’est ce que professent bon nombre d’enseignants et autres acteurs de la société et de l’appareil de l’Etat qui ont une influence déterminante sur le système scolaire dans le pays. Pour eux, l’école n’a pas pour mission d’ouvrir l’esprit de l’élève sur le monde qui l’entoure en se servant de sa raison, de l’armer de connaissances à même de l’aider à évoluer positivement dans sa vie ici-bas, d’aiguiser son esprit critique et son discernement, de l’éduquer pour qu’il devienne un citoyen au sens plein du terme. Pour eux, l’école doit d’abord apprendre à l’élève à faire le plein de hasanate (حسنات bonnes actions) pour mieux affronter les tourments de la tombe (tourments décrits, en classe pour des enfants de moins de dix ans, dans leurs plus infimes détails) et les affres du jugement dernier.

Les enseignants qui transforment leurs cours en prêches religieux sont convaincus qu’ils font ainsi œuvre utile (3amal sâlih عمل صالح) qui les fait avancer vers le paradis et y gagner des degrés. En bref, une partie non négligeable et très influente de ces acteurs essaie de faire de l’école un espace où l’enfant apprend à appréhender le monde à travers des décrets et des injonctions indiscutables ce qui le formate pour accepter, une fois adulte, avec grâce et même du zèle, d’autres injonctions, décrets et «avis», sans qu’il ait la moindre velléité de les remettre en cause, se fiant aveuglement aux autoproclamés maîtres à penser qui les ont édictés.

La question (une porte est soit ouverte soit fermée)…
L’école doit-elle devenir définitivement celle du naql (نقل imitation littérale de la tradition) ou doit-elle se transformer en sanctuaire du 3aql (عقل raison) ? Faut-il adopter carrément le modèle afghano-pakistanais des madrassa qui forment des talib (étudiants en théologie et exégètes) ou un autre modèle qui préparerait l’enfant à assumer son futur statut d’adulte effectivement citoyen ?

En même temps, peut-on opter pour une école de la rationalité et de la vivacité intellectuelle sans s’attaquer à la tartufferie moralisatrice et envahissante, cette armure de l’irrationalité et de la paresse intellectuelle ? Sans donner priorité à la vie sur la mort ?

__________________

_________________
" Ne pas rire, ne pas déplorer, ne pas détester, mais comprendre." Spinoza.
avatar
HBen
Admin
Admin

Wilaya d'exercice : Tizi Ouzou
Messages : 1126
Date d'inscription : 12/11/2009
Localisation : Montus Ferratus

http://ici...

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum