Profs de français en Algérie
Bonjour et bienvenue!
Si vous venez de vous inscrire, merci de vous présenter succinctement dans la section prévue à cet effet. (Section "Bienvenue à vous" en haut de la page d'accueil)
http://prof-de-francais.forumactif.com/f11-bienvenue-a-vous

Par égard aux collègues qui dépensent du temps pour garder vivant le présent site, veuillez avoir l'amabilité d'annoncer votre prénom et votre lieu d'exercice, ainsi que votre wilaya de résidence.

Merci!

PS: Sans un post de votre part, votre compte sera désactivé automatiquement au bout d'un mois.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» La répartition 1 AM 2016 2017 est à vous !
Hier à 22:54 par Alchetti

» TD pour 2am
Hier à 22:43 par Sarah

» Présentation
Sam 23 Sep - 0:26 par Berrais

» nouveau programme 3am 2ème génération
Ven 22 Sep - 12:40 par hahou

» A la chasse des fiches
Mer 20 Sep - 18:35 par hayet hayet

» Répartitions officielles MEN
Mer 20 Sep - 12:57 par HBen

»  Un CD contenant le programme et les fiches de la 1AM :
Mar 19 Sep - 23:25 par missoum

» nouvelle progression
Mar 19 Sep - 14:03 par Shérazed

» présentation
Sam 16 Sep - 22:45 par Berrais

Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest


Les dommages d’une pédagogie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les dommages d’une pédagogie.

Message par HBen le Jeu 4 Avr - 18:19


Puisqu’il y a débat sur la réforme du système scolaire, voici ce que retient une professeure des effets de l’introduction de l’approche par compétence (APC) dans le système scolaire national. Et de ses effets sur les élèves et les enseignants. La professeure, qui, depuis, a quitté une École, qui n’en était plus une, nous résume son expérience… instructive :
“Munie d’une licence d’enseignement du FLE (français langue étrangère) délivrée par un ILE, j’ai débuté ma carrière d’enseignante de français en 1988. (…) Tout s’est très bien passé jusqu’à ce que la tutelle introduise cette fameuse APC en 2008.
Du jour au lendemain, on nous somme d’appliquer la nouvelle méthode et de jeter l’ancienne aux orties”. “Si je trouve l’un d’entre vous en train d’expliquer la leçon aux élèves comme cela se faisait auparavant, je le fais cesser sur place (sic)”, nous a dit, textuellement, l’inspecteur lors d’un séminaire.
Je devais faire table rase de mon expérience et me reconvertir illico presto à l’APC. J’ai bien essayé, je me suis accrochée (…) mais je n’ai tenu que trois ans.
Au séminaire de la rentrée scolaire 2008-2009, l’inspecteur nous impose l’APC, sans aucune formation préalable. Lors de ce premier séminaire, qui tenait lieu de première journée pédagogique sur le sujet, il entreprend de nous familiariser avec l’APC. Nous apprenons qu’il nous faudra dorénavant nous abstenir d’expliquer les leçons aux élèves. Au risque d’être sévèrement sanctionnés. “Il faut laisser l’élève aller seul à la rencontre du sens”, précisait-il.
Facile à dire ! Mais la mise en pratique est une autre paire de manches ! Je m’y suis quand même attelée, sans trop de conviction.
Séminaire-journée pédagogique de la rentrée 2009-2010 : on nous dit de ne plus donner de cours de syntaxe (grammaire) aux élèves et de ne consacrer que quelques minutes au point de grammaire de notre choix, sans le développer. On ne faisait plus d’orthographe ; on devait aussi se passer de la syntaxe !
Séminaire-journée pédagogique de la rentrée 2010-2011 : il ne faut plus interroger les élèves, cela risquerait de les mettre en position d’échec (les pôvres !). Il ne faut pas leur poser des questions auxquelles ils ne pourraient pas répondre ; cela saperait leur moral. Pour se conformer à l’APC et au lexique qui va avec, il faut s’adresser aux “apprenants” sans les brusquer, sans les interroger et sans les perturber. Les ménager et surtout ne pas les heurter avec des questions sur le cours.
Voici comment on en arrive insidieusement au règne de l’élève-roi ! D’année en année, le professeur voit sa marge de manœuvre diminuer, son autorité et son image décliner. Il passe alors plus de temps à faire de la discipline qu’à enseigner.
De moins en moins convaincue des bienfaits de cette satanée APC, j’ai cependant tenu bon jusque-là.
Rentrée scolaire 2011/2012 : il ne faut plus demander de “lecture expressive” aux “apprenants”. Autrement dit, ne plus les faire lire à haute voix mais juste leur demander des lectures silencieuses de petits passages du texte.
Là, j’ai baissé les bras. Enseigner sans expliquer (c’est pourtant ce que je faisais le mieux), sans faire de grammaire et encore moins d’orthographe, sans poser de questions aux élèves et sans les faire lire…
Quelles prérogatives me restait-il ? J’ai pris un congé de maladie, puis j’ai demandé ma retraite anticipée. Mais sans regret... Il n’y a plus d’école”.
Une expérience d'une collègue.
avatar
HBen
Admin
Admin

Wilaya d'exercice : Tizi Ouzou
Messages : 1075
Date d'inscription : 12/11/2009
Localisation : Montus Ferratus

http://ici...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dommages d’une pédagogie.

Message par Invité le Jeu 4 Avr - 23:08

une méthode ne vaut que par ses fruits ,c'est une affirmation qui ne peut etre niée par les enseignants qui ont une vision objective ,envers l'approche par compétences ,malheureusement ,ce concept n'a pas donné les fruits escomptés car les données sont complètement contradictoires,les tenants de l'approche par les compétences placent l'apprenant au centre de l'apprentissege ,c'est lui qui est sensé définir les compétences et assurer ses connaissances ,quant à l'enseignant ,il doit éviter d'enseigner ,il laisse l'élève tracer les objectifs ,son role ,à lui ;c'est d'aider ,assister son élève et patati ,patata ....

Personnellement ,je ne me retrouve plus , avec cette façon de voir les choses.La position de cette enseignante ,n'est pas différente de la mienne ,dans deux ans ,je plierai bagages et adieu ma chère école ,nous sommes des enseignants ,en voie de disparition ,laisssons la place ,à ceux qui savent se comporter ,avec cette situation ...apparemment ,ils peuvent faire quelque chose ,quoique j'en doute .....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dommages d’une pédagogie.

Message par yaiche hichem le Jeu 11 Avr - 21:26

sallem allikoum
l'APC reussit avec quinzaine et vingtaine d'élèves pas avec des classes à l'algérienne 60et 70 élèves.cad l'APC reussit chez les gens qui l'ont découvert pas chez les algériens.l'enseignant algérien parfois n'arrive pas à faire la garderie bien comme il faut hélas!
avatar
yaiche hichem
Ancien
Ancien

Messages : 107
Date d'inscription : 11/11/2012
Localisation : OULED SELLAM

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dommages d’une pédagogie.

Message par kamel 25 le Sam 13 Avr - 22:53

La base de tout apprentissage à "L'Algérienne" doit se baser sur la "structure" auquel "le structuralisme" fait allusion et n'est définissable que par les relations qu'il entreprend, avec les moyens les plus élémentaires de l'enseignement ,les anciens ont pu rehausser le niveau d'antan par le biais d'un programme de qualité jusque -la inoubliable par nos élèves devenus aujourd'hui des professeurs".
En effet, "Ces approches, faut-il dire ne sont même pas assimilées ni par les professeurs débutants, ni par les anciens alors faut-il "former ou réformer" au lieu d'alléger un programme au niveau de chaque cycle permettant de différencier l'élève de 1AM de l'élève de 2AM ou de 4AM. A même de faire un recul vers le « traditionnel » puisqu’il s’agit d’une langue seconde négligée et hautement dévalorisée par l’environnement où le dialogue est totalement rejeté.
Ce procédé vise à déterminer les programmes en relation étroite avec le milieu de l'élève et nous savons qu'il suffit seulement des différents points de langue assez maîtrisés et une bonne lecture de textes pour qu'un élève soit apte à juxtaposer les mots dans le bon sens.
L'on constate aujourd'hui que les niveaux se ressemblent comme dit le proverbe : « Qui se ressemblent ; s’assemblent »

kamel 25
Modérateur
Modérateur

Messages : 349
Date d'inscription : 11/04/2013
Localisation : Tiaret

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les dommages d’une pédagogie.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum