Profs de français en Algérie
Bonjour et bienvenue!
Si vous venez de vous inscrire, merci de vous présenter succinctement dans la section prévue à cet effet. (Section "Bienvenue à vous" en haut de la page d'accueil)
http://prof-de-francais.forumactif.com/f11-bienvenue-a-vous

Par égard aux collègues qui dépensent du temps pour garder vivant le présent site, veuillez avoir l'amabilité d'annoncer votre prénom et votre lieu d'exercice, ainsi que votre wilaya de résidence.

Merci!

PS: Sans un post de votre part, votre compte sera désactivé automatiquement au bout d'un mois.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Décembre 2016
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier

Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest


EPREUVE DE FRANCAIS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

EPREUVE DE FRANCAIS

Message par Berrais le Sam 24 Jan - 20:25

EPREUVE DE FRANÇAIS
                                       (DEVOIR  OU  COMPOSITION)
Le travail est une richesse
   Bernier possède une pauvre petite moustache tombante qui n’a rien de bien glorieux. On sait trop qu’il gagne cent vingt francs par mois, dans un bureau, et l’on dit de lui : « C’est un pauvre bougre qui a une situation misérable. »
   Moi  je sais que Bernier est riche et je connais son sourire à l’heure de la richesse.      Bernier possède une chose curieuse et presque inexprimable : c’est un espace, un espace blanc, vierge et vaste, et son pouvoir est d’y tracer des lignes harmonieuses qu’il est le seul à savoir tracer d’une certaine façon.
    Pourquoi n’avez-vous pas vu, pourquoi n’avez-vous pas su voir Bernier au moment du travail, quand toute la lumière maladive du bureau semble concentrée sur la belle page blanche ? Son visage est serein, souriant et assuré. Il cligne un peu les yeux et recule la tête ; il tient, avec adresse et élégance, une plume choisie, assouplie, une plume à point, qui lui appartient en propre, qu’il a préparée pour lui et qu’il jetterait si quelque maladroit vient à y toucher. Et puis, il part.
    Son royaume est rangé tout à l’entour : l’encre pure de toute fange, la règle aux arêtes vives, le jeu de plumes aux becs variés. Il part et la ligne noire lui obéit, s’élance, s’incurve, s’arrête, bondit ou retombe, se cabre et se soumet. Regardez le visage de Bernier…
    C’est celui d’un homme dominateur, calme, sur de lui et de sa richesse, et qui fait une chose que personne ne sait faire aussi bien que lui : dans un désert neigeux et sans limites, il dirige, comme en rêve, une ligne noire qui avance, tantôt lente et tantôt vertigineuse, comme le temps. 
                                                        Georges Duhamel. La possession du monde.
QUESTIONS
1°) Quel est le thème de ce texte ?
2°) Expliquez les expressions :  la lumière maladive ; s’incurve ; se cabre.
3° a) Analysez les mots : tracer ( des lignes ) ; ( aussi bien que ) lui ; temps.
     b) Donnez la nature et la fonction des propositions du passage : «  C’est celui d’un homme …ligne noire. »
      c) Quelle est la signification  du verbe -  venir -  dans   vient à y toucher ?
SUJET
Montrez qu’il existe un échange entre le métier et le travailleur qui l’exerce avec gout et compétence.
N.B : Partez de l’idée suivante : Le travail est mieux fait, l’homme y gagne joie et fierté et enrichit sa personnalité.
                                                                                                                                                                                                         Bonne réception. Berrais

_________________
Les vieux ne meurent pas,ils s'endorment un jour et dorment trop longtemps. ( Jacques Brel- Les vieux )

Berrais
Formateur

Wilaya d'exercice : Tebessa
Messages : 563
Date d'inscription : 12/12/2014
Localisation : Tebessa

Revenir en haut Aller en bas

Réponses aux questions du texte intitulé : " Le travail est une richesse "

Message par Berrais le Lun 26 Jan - 20:03

QUESTIONS
1°) Quel est le thème de ce texte ?
2°) Expliquez les expressions :  la lumière maladive ; s’incurve ; se cabre.
3° a) Analysez les mots : tracer ( des lignes ) ; ( aussi bien que ) lui ; temps.
     b) Donnez la nature et la fonction des propositions du passage : «  C’est celui d’un homme …ligne noire. »
      c) Quelle est la signification  du verbe -  venir -  dans   vient à y toucher ?
SUJET
Montrez qu’il existe un échange entre le métier et le travailleur qui l’exerce avec gout et compétence.
N.B : Partez de l’idée suivante : Le travail est mieux fait, l’homme y gagne joie et fierté et enrichit sa personnalité.
                                                       
RÉPONSES
1°) Le thème de ce texte est la vraie richesse et le bonheur procurés par le travail que l'on aime. Bernier est un "pauvre bougre" mais son travail le rend heureux et fier. C'est "un homme dominateur" qui a la pleine maîtrise de ce qu'il fait; son calme, sa certitude de lui-même font de lui un homme puissant.

2°) L'explication des expressions :
- La lumière maladive : le bureau est mal éclairé, il reçoit une faible lumière pale qui semble manquer de force et de santé.
- S'incurve : s'incurver signifie se courber du dehors au dedans comme si l'on voudrait voir en bas du haut d'un balcon.
- Se cabre : se dit généralement d'un cheval qui se redresse sur ses pattes postérieures, dans le texte c'est la ligne qui se redresse avec un élan animal.

3° a) Analyse des mots :
- Tracer : infinitif, attribut du sujet pouvoir.
- Lui      : pronom personnel, mis pour Bernier, sujet d'un verbe sous-entendu ( que lui fait ), complément du comparatif aussi bien.
- Temps : nom commun, sujet d'un verbe sous-entendu ( comme est le temps )

    b) Nature et fonction des propositions :
1ère proposition : C'est celui d'un homme dominateur...sa richesse : proposition principale.
2ème proposition : et qui fait une chose : proposition subordonnée relative, introduite par le pronom relatif qui ayant pour antécédent homme;coordonnée au nom homme par et.
3ème proposition : que personne ne sait faire : proposition subordonnée relative, introduite par le pronom relatif que ayant pour antécédent chose.
4ème proposition : aussi bien que lui ( la fait) : proposition subordonnée conjonctive, introduite par la locution conjonctive aussi bien que, complément de comparaison du verbe faire.
5ème proposition : dans un désert...ligne noire : proposition principale.

     c) Signification du verbe venir dans vient à y toucher : le verbe venir insiste sur le caractère d'une telle possibilité; le respect de Bernier pour ses propres outils devant être partagé par ses amis.

SUJET :

Plan proposé :
1- Introduction :
    L'homme agit sur son travail,
    mais le travail agit aussi sur l'homme,
    un travail accompli avec gout et conscience enrichit la personnalité.

2- Développement :
    L'amour du travail rend heureux,
    la satisfaction permet à l'effort de se faire sans contraintes,
    le gout au travail porte à le mieux faire,
    la personnalité du travailleur s'enrichit.

3- Conclusion :
    Conclure avec la citation de Victor Hugo :"le travail est joie."

                                                 Avec tous mes respect pour Mr HBen  - Berrais
 

_________________
Les vieux ne meurent pas,ils s'endorment un jour et dorment trop longtemps. ( Jacques Brel- Les vieux )

Berrais
Formateur

Wilaya d'exercice : Tebessa
Messages : 563
Date d'inscription : 12/12/2014
Localisation : Tebessa

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum