Profs de français en Algérie
Bonjour et bienvenue!
Si vous venez de vous inscrire, merci de vous présenter succinctement dans la section prévue à cet effet. (Section "Bienvenue à vous" en haut de la page d'accueil)
http://prof-de-francais.forumactif.com/f11-bienvenue-a-vous

Par égard aux collègues qui dépensent du temps pour garder vivant le présent site, veuillez avoir l'amabilité d'annoncer votre prénom et votre lieu d'exercice, ainsi que votre wilaya de résidence.

Merci!

PS: Sans un post de votre part, votre compte sera désactivé automatiquement au bout d'un mois.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
Décembre 2016
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier

Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest


Aujourd’hui 12 Janvier, nouvel an amazigh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Aujourd’hui 12 Janvier, nouvel an amazigh

Message par faty_kyle le Lun 12 Jan - 18:44

Après des années d'attente et de revendications, la fête de Yennayer demeure non officielle. La proclamation de cette fête est tellement évidente que le Haut commissariat à l'amazighité et autres continuent de plaider pour sa reconnaissance comme jour férié, d'autant que la langue amazighe a été, pour rappel, instituée langue nationale depuis 2002.

En effet, la célébration du nouvel an amazigh, qui coïncide avec le 12 janvier de chaque année, est une date qui donne lieu à plusieurs festivités dans différentes régions du pays. Toutes les wilayas du pays se préparent pour accueillir le nouvel an amazigh, les familles partagent traditionnellement un repas à base de couscous la soirée du 11 janvier.

Selon le premier responsable du Haut commissariat à l’amazighité (HCA), cette date, qui commence à prendre une dimension institutionnelle, sera cette année célébrée en coordination avec le ministère de la Solidarité nationale au niveau des DAS, à travers les 48 wilayas. Afin de célébrer le nouvel an amazigh, des programmes on été prévus du 10 au 13 janvier courant, en collaboration avec le ministère de la Solidarité nationale.

Les festivités de l'année 2965 seront à la hauteur de cet important événement, a affirmé, hier, Si El-Hachemi Assad, secrétaire général du HCA, au forum d'El Moudjahid. L’hôte du forum a souligné que son institution œuvre pour la reconnaissance de Yennayer comme fête officielle du pays, au même titre que les autres fêtes célébrées en Algérie.

Cette fête sera marquée par le lancement, depuis le 10 janvier, du premier cours de tamazight pour adultes au Centre d'enseignement intensif des langues (Ceil) de la faculté d'Alger dans le cadre de la lutte contre l'analphabétisme. Elle sera également marquée par le départ de caravanes depuis Alger vers plusieurs régions du pays, notamment M'chouneche (Biskra), Asla (Naâma), Béjaïa, Oran, Batna. Notons que des conférences et des colloques seront organisés durant les 4 jours des festivités marquant cette journée mémorable représentant le début de l'année.

A l'initiative de la Chaîne II d'expression amazighe de la radio algérienne, sous l'égide du ministère de la Communication, de la direction générale de la Radio algérienne et la wilaya de Bouira, tout un programme a été tracé pour la journée de dimanche 11 janvier en partenariat avec l'Office national des droits d'auteur et droits voisins. Le programme débute à 9h du matin au centre culturel Ali-Zaamoum où une journée scientifique sera animée par des chercheurs et anthropologues universitaires.

Ce rendez vous aura pour thème l'histoire de Yennayer et sa place dans la société (Yennayer, tradition et pratique), et une radio web musicale amazighe sera lancée dans toutes ses variétés linguistiques. L'après-midi à 16h, un concert animé par la le groupe Idebalen de Tizi-Ouzou, Sidi Guitta de Tamanrasset, Amar Azgagh de Tipaza et un groupe chaoui, sera une invitation à voyager à travers les sonorités amazighes de toutes les régions du pays, a annoncé Smail Khechni, directeur de la production de la Chaîne II sur les ondes des la radio Chaîne III. Dans la wilaya de Tipaza, au complexe Abdel-Waheb-Salim de Chenoua, un programme spécial Yennayer aura lieu à 15h avec des conférences-débats, de la poésie et un spectacle musical avec Youcef Cherchali et Idris Djelouli.

D'autre part a Tizi-Ouzou, la 8e édition du Salon Djurdjura du couscous a eu lieu hier à la maison de la culture Mouloud-Mammeri, ainsi que des visites du patrimoine culturel de la wilaya Tizi-Ouzou, une exposition de livres, une démonstration de préparation des plats traditionnels. Un colloque sur la littérature de l'oralité et le conte populaire : de la transmission culturelle à la construction identitaire se tiendra aujourd'hui et demain, animé par des spécialistes de la sociologie. D'autre part, Amel El Mahdi était hier à 14h30 au siège de la librairie du Tiers monde pour signer son ouvrage «Tin Hinan, ma Reine» paru aux éditions Csasbah.

De l'autre côté de la méditerranée, Lounis Aït Menguellet sera à Paris pour célébrer Yennayer 2965 avec la présentation de son dernier album «Ysefra» (Les poèmes). Par ailleurs, le HCA plaide pour la signature de protocoles d'accord avec plusieurs institutions concernées par le dossier de l'amazighité, notamment les ministères de l'Education nationale, de la Culture et la Communication pour la réhabilitation de l'amazighité et la promotion de la langue amazighe. Le lancement de cycles bimensuels intitulés «les samedis de l'amazighité», s'inscrit dans le cadre du programme d'action du HCA pour l'année 2015, en collaboration avec l'APC d'Alger-Centre.

YENNAYER AU PATRIMOINE UNIVERSEL

Yennayer inscrit au patrimoine culturel mondial de l'Unesco, tel est le projet que compte réaliser le Haut commissariat à l'amazighité (HCA). Selon Si El-Hachemi Assad, deux personnalités en la matière ont été associées à ce projet.

Il s'agit, en l'occurrence, de l'éminent professeur Noureddine Toualbi, ex-recteur de l'université d'Alger et ex-ambassadeur auprès de l'Unesco de l'Organisation arabe de l'éducation, de la science et de la culture, et un professeur titulaire d’un doctorat en persan, assidu de surcroît du Centre culturel iranien de Paris et connaisseur avisé de la culture persane, notamment le Nemrouz (nouvel an iranien).


faty_kyle
Modérateur
Modérateur

Wilaya d'exercice : Tizi Ouzou
Messages : 303
Date d'inscription : 12/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Yennayer, raconte-moi ton histoire !

Message par faty_kyle le Lun 12 Jan - 19:01

C’est la seule fête non musulmane commune à tous les peuples d’Afrique du Nord.

«Ad ffãen iberkanen, ad kecmen imellalen». Par cet adage est annoncé le premier jour de l’An «ixef useggwas» ou Yennayer dans certains villages de Kabylie. Ce moment marquant la séparation entre deux cycles solaires, passage des journées courtes, «noires» aux journées longues, «blanches», est fêté dans la quasi-totalité des régions du nord de l’Afrique.
Et le mot Yennaye: Yen Ayyar. Yen: le chiffre1 (Yiwen:yen) et Ayyur: lune, en tout ça donne première lune ou premier mois. Vers 1968, l’Académie amazighe a proposé de créer une «ère amazighe» et a fixé comme an zéro du calendrier amazigh les premières manifestations connues de la civilisation amazighe, au temps de l’Égypte ancienne, lorsque le roi libyen Chechonq Ier (Cacnaq), fondateur de la XXIIe dynastie égyptienne monta sur le trône et devînt pharaon en Égypte. Avant d’envahir la Palestine, il réunifia l’Égypte. À Jérusalem, il s’empara de l’or et des trésors du temple de Salomon (un grand évènement cité dans la Bible).
Depuis les temps immémoriaux, le peuple d’Afrique de Nord célèbre, chaque année et chacun à sa manière et ses possibilités, cet événement ancestral.
Même s’il y a quelques années, la célébration de ce rite est limitée aux régions berbérophones, notamment la Kabylie, aujourd’hui, avec la prise de conscience des populations, l’événement est marqué à travers tout le territoire national, notamment dans les grandes villes telles que Oran, Constantine, Annaba et bien d’autres encore moins importantes.
Deux points communs subsistent toujours à travers les différentes célébrations:
1. Le premier, très symbolique et surtout profondément affectif, Yennayer est marqué dans certaines régions par le changement de certains décors et habitudes afin de débarrasser la maison des aléas de l’année écoulée et la placer sous le signe de l’abondance.
Symbole de longévité, on procède à la première coupe de cheveux aux petits garçons comme on taille les arbres à la même période. Cela dit, dans certaines régions berbérophones, on dit que l’enfant est comme un arbre, une fois débarrassé des mauvaises influences, il poussera plus fort et plus énergiquement. Bien que Yennayer est porteur de belles choses, il est aussi émaillé de quelques interdits: ne pas balayer pour ne pas chasser les bonnes influences, ne pas sortir le feu (les braises) de la maison et s’abstenir de prononcer des mots de mauvais augure tels que misère, sécheresse, faim, etc.
2. Le second point aussi important tient au partage du repas du soir.
«Imensi n’Yennayer». Marqué par un rite d’émulation, sacrifice propitiatoire, destiné à expulser les forces maléfiques (asfel).
D’où cette expression ancienne qui dit: «S idem ad ifeã lhem (Avec le sang disparaîtra le malheur).» La coutume veut que l’occasion soit estampillée d’un cachet particulier en priant les forces divines de fertiliser la terre, source de profusion et de prospérité. Toutefois, le plat préféré est le couscous préparé au bouillon de volaille que certains préfèrent égorger eux-mêmes par respect aux vertus prophylactiques assignées au sacrifice. Au bouillon qui doit comporter des légumes secs, on évite des produits épicés ou amers qui pourraient s’avérer d’un mauvais présage pour le reste de l’année, voire sécheresse et incendie des récoltes.
À ce plat, on peut ajouter un autre constitué par des crêpes (aheddur, tiãrifin, acebbwad) ou/et des beignets (tihbulin, lesfendj, lexfaf). Imensi n Yennayer est un repas de famille, on met à part ce qui revient aux filles mariées au dehors, et on dispose pour ce souper communiel les cuillères des absents.
La fête du Nouvel An amazigh est, avant tout, une valeur-symbole profondément ancrée dans la mémoire collective bonifiée par un écheveau de mythes, légendes et histoires qui s’entremêlent et que sociologues et historiens n’ont pas fini de démêler. Des légendes se sont tissées autour de Yennayer et des contes sont nés d’histoires aussi vieilles que le calendrier grégorien.
Une des plus connues est l’histoire de cette vieille femme (Tamãart) qui, sortant un jour de soleil et croyant l’hiver passé, s’était moquée de lui. Elle se délectait. S’adressant à Yennayer, elle lui dit: «Yennayer mon ami, tu nous a quittés sans faire aucun mal», Yennayer furieux, demanda à Fourar, premier mois du printemps, de lui prêter deux jours pour se venger.
«Je t’en prie, Fourar mon ami, Prête-moi l’un de tes jours, Que je châtie la chèvre impudente, Et lui mette la tête dans le feu» Fourar lui prêta une journée.
Aussitôt le ciel se couvrit de nuages, tonnerre et éclairs éclatèrent, puis la grêle et la neige se mirent à tomber. Le vent de son côté brisait tous les arbres.
Alors la vieille, qui était restée dehors avec ses chèvres, fut transie de froid et mourut. Et selon d’autres versions, a transformé la femme en une statue de pierre. C’est à la suite de cela que le dernier jour de Yennayer est dit «l’emprunté».
Le mois de Fourar a un jour de moins que les autres mois. En somme, Yennayer, une tradition encore vivante de nos jours avec ses rites, ses douceurs et sa symbolique, incarne le passage d’une étape à une autre.

Source:http://www.setif-dz.org/


Dernière édition par faty_kyle le Lun 12 Jan - 19:18, édité 1 fois

faty_kyle
Modérateur
Modérateur

Wilaya d'exercice : Tizi Ouzou
Messages : 303
Date d'inscription : 12/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aujourd’hui 12 Janvier, nouvel an amazigh

Message par faty_kyle le Lun 12 Jan - 19:05


faty_kyle
Modérateur
Modérateur

Wilaya d'exercice : Tizi Ouzou
Messages : 303
Date d'inscription : 12/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aujourd’hui 12 Janvier, nouvel an amazigh

Message par abderrahmane 31 le Lun 12 Jan - 19:09

Je crois qu'il n'y a pas au monde un pays aussi riche en culture que le notre car nous sommes les seuls à célébrer le nouvel an grégorien, le nouvel an hégirien et le nouvel an amazigh.
   Nous devons nous réjouir de cette diversité culturelle. Sur tout le territoire de notre beau pays, les familles fêtent " Yennayer ", certaines ignorent qu'il s'agit du nouvel an amazigh mais le célèbrent à leurs manières.
   Alors, je n'hésiterais pas à souhaiter à tous les algériens " Bon Yennayer et fasse que tout ce qu'il nous apporte pour agrémenter sa veillée soit bonheur, santé , prospérité, amour et paix.




_________________
« On façonne les plantes par la culture, et les hommes par l'éducation » (Rousseau).

abderrahmane 31
Modérateur
Modérateur

Wilaya d'exercice : oran
Messages : 917
Date d'inscription : 12/05/2013
Localisation : oran

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aujourd’hui 12 Janvier, nouvel an amazigh

Message par faty_kyle le Lun 12 Jan - 19:28

Alors, je n'hésiterais pas à souhaiter à tous les algériens " Bon Yennayer et fasse que tout ce qu'il nous apporte pour agrémenter sa veillée soit bonheur, santé , prospérité, amour et paix.
Amiiiiinnnnne! l'ami Abder!

faty_kyle
Modérateur
Modérateur

Wilaya d'exercice : Tizi Ouzou
Messages : 303
Date d'inscription : 12/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aujourd’hui 12 Janvier, nouvel an amazigh

Message par Invité le Lun 12 Jan - 22:41

Tanamirt Faty_Kyle.

Asseggas ameggaz.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aujourd’hui 12 Janvier, nouvel an amazigh

Message par HBen-Admin le Mar 13 Jan - 10:05

Merci Faty_kyle et assegas amegaz!Very Happy

_________________

HBen-Admin
Admin
Admin

Wilaya d'exercice : Tizi Ouzou
Messages : 1026
Date d'inscription : 12/11/2009
Localisation : Montus Ferratus

http://ici...

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aujourd’hui 12 Janvier, nouvel an amazigh

Message par Berrais le Mar 13 Jan - 12:49

Tout ce que vous veniez d'écrire ma soeur Faty est parfaitement juste et joli.Bonne année aux Amazigh,à ceux qui parlent amazigh et à ceux qui ont un voisinage amazigh.Bonne fete.Very Happy

_________________
Les vieux ne meurent pas,ils s'endorment un jour et dorment trop longtemps. ( Jacques Brel- Les vieux )

Berrais
Formateur

Wilaya d'exercice : Tebessa
Messages : 564
Date d'inscription : 12/12/2014
Localisation : Tebessa

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aujourd’hui 12 Janvier, nouvel an amazigh

Message par faty_kyle le Mar 13 Jan - 16:07

Merci à tous pour l'accueil que vous faîtes à ce topic!
Sans doute qu'il y a de l'espoir dans l'avenir!

faty_kyle
Modérateur
Modérateur

Wilaya d'exercice : Tizi Ouzou
Messages : 303
Date d'inscription : 12/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aujourd’hui 12 Janvier, nouvel an amazigh

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 5:58


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum