Profs de français en Algérie
Bonjour et bienvenue!
Si vous venez de vous inscrire, merci de vous présenter succinctement dans la section prévue à cet effet. (Section "Bienvenue à vous" en haut de la page d'accueil)
http://prof-de-francais.forumactif.com/f11-bienvenue-a-vous

Par égard aux collègues qui dépensent du temps pour garder vivant le présent site, veuillez avoir l'amabilité d'annoncer votre prénom et votre lieu d'exercice, ainsi que votre wilaya de résidence.

Merci!

PS: Sans un post de votre part, votre compte sera désactivé automatiquement au bout d'un mois.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Présentation
Hier à 0:26 par Berrais

» nouveau programme 3am 2ème génération
Ven 22 Sep - 12:40 par hahou

» A la chasse des fiches
Mer 20 Sep - 18:35 par hayet hayet

» Répartitions officielles MEN
Mer 20 Sep - 12:57 par HBen

»  Un CD contenant le programme et les fiches de la 1AM :
Mar 19 Sep - 23:25 par missoum

» nouvelle progression
Mar 19 Sep - 14:03 par Shérazed

» présentation
Sam 16 Sep - 22:45 par Berrais

» bonsoir à tous
Sam 16 Sep - 21:51 par Berrais

»  Une école pour la vie ou pour la mort ?
Sam 16 Sep - 19:37 par HBen

Septembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest


On parle souvent de densité du programme:

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

On parle souvent de densité du programme:

Message par Invité le Mar 14 Jan - 12:04

Zohair Abed
On parle souvent de densité du programme, de contenus inadéquats avec la réalité du terrain. Tout cela est il vrai? Polémique autour de ce sujet qui ne cesse de déclencher des débats houleux entre réformistes appelons les ainsi et détracteurs. .
Essayons d’abord, d'être logique et prenons le cas du français langue étrangère .Enseigner une langue étrangère doit passer par des niveaux, ces niveaux sont définis mondialement suivant les critères suivants :
Comprendre implique écouter et lire.
Parler implique prendre part à une conversation et s'exprimer oralement en continu .
Écrire implique produire par écrit.
C'est le cas du français chez nous mêmes objectifs, mêmes finalités ici ou ailleurs car il s'agit d'enseigner une langue étrangère et on ne peut procéder autrement pour la simple raison c’est que nous ne sommes pas à l'écart de ce monde qui bouge sans cesse.
Nous avons de nouveaux programmes depuis 2003 qui prennent en charge ces finalités mais le problème est tout autre, quand on parle de densité, les programmes de français sont suffisamment aérés et n'ont pas besoin d'être allégés. Nos programmes comme ceux de nos voisins et d'ailleurs s'inspirent de nouvelles approches et de cadres théoriques ce qui implique forcément et obligatoirement: exécuter autrement, aborder autrement, faire autrement et agir différemment.
Les nouvelles approches (approche par les compétences, approche actionnelle,
le cadre théorique basé sur la linguistique de l’énonciation d'où l’approche communicative, le socio constructivisme, les théories cognitivistes .font que forcément on doit passer d’une logique d’enseignement vers une logique d’apprentissage, l’apprenant est le centre des apprentissages et devient actif dans le processus de sa formation.
Ou en sommes-nous ? le passage de la logique de l approche par objectifs ‘(enseigner ,transmettre et empiler des connaissances) vers les nouvelles approches (approches par les compétences) s’est il fait dans les normes ?c’est la question que l’on doit se poser au lieu d’évoquer le surcharge des programmes et d’incompatibilité avec la réalité vécue .Il faut aborder ces programmes autrement car on travaille encore le nouveau avec l’ancien et c’est la raison pour laquelle on n’arrivera jamais à boucler les programmes dans les temps impartis. Les nouvelles approches privilégient l’action de l’apprenant dans son apprentissage, mais nous n’en sommes pas encore là, on enseigne toujours, la classe traditionnelle est toujours là, le prof a toujours son bout de craie et ne veut pas s’en passer de sa logique, de son statut de détenteur du savoir.
Ne parlons plus de surcharge et d’inadéquation, parlons plutôt de méthodes et de démarches en classe, de gestion des groupes, d’interaction de motivation et surtout d’évaluation. Ce jour venu on aura le temps de terminer à temps et même en avance un programme .
Espoir pour le futur

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum