Profs de français en Algérie
Bonjour et bienvenue!
Si vous venez de vous inscrire, merci de vous présenter succinctement dans la section prévue à cet effet. (Section "Bienvenue à vous" en haut de la page d'accueil)
http://prof-de-francais.forumactif.com/f11-bienvenue-a-vous

Par égard aux collègues qui dépensent du temps pour garder vivant le présent site, veuillez avoir l'amabilité d'annoncer votre prénom et votre lieu d'exercice, ainsi que votre wilaya de résidence.

Merci!

PS: Sans un post de votre part, votre compte sera désactivé automatiquement au bout d'un mois.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
Décembre 2016
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier

Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest


Textes sur l'environnement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Textes sur l'environnement

Message par Ghost le Mer 1 Jan - 23:22

Texte n°1 : LA PLANÈTE, C’EST NOTRE CHEZ NOUS
Savais-tu que la planète Terre a un surnom? En effet, on l’appelle aussi la planète bleue à cause des grandes quantités d’eau qu’on y retrouve et de l’atmosphère qui la recouvre.
Cette planète, c’est notre chez nous, le seul endroit que nous avons pour vivre. Elle nous procure tout ce qui est indispensable à notre survie : les aliments, l’eau, l’air, la chaleur, l’énergie, les matières premières. Elle nous donne aussi des choses merveilleuses qui nous réconfortent telles que les paysages, les animaux, les fleurs, les arcs-en-ciel. L’ensemble des éléments naturels qui nous entoure sur cette planète, on l’appelle environnement.
Pourquoi, alors, faisons-nous tant des dégâts à notre environnement, à notre chez nous? Normalement, brûlerions-nous des produits toxiques dans notre foyer? Verserions-nous du pétrole dans notre réservoir d’eau? Enfouirions-nous des déchets dans notre jardin? Et pourtant, c’est ce qu’on fait actuellement à grande échelle sur notre planète.
En effet, nous salissons la Terre en injectant des quantités énormes de pesticides et en enfouissant des tonnes de déchets, dont plusieurs sont très dangereux. Nous empoisonnons les mers, les cours d’eau et la vie marine en y déversant des produits chimiques et du pétrole. Nous polluons l’air avec les gaz d’échappement des autos et des usines. Nous coupons des forêts entières sans semer de nouveaux arbres et accélérons ainsi l’avancement du désert... En un mot, plusieurs ne se soucient guère de leur environnement, et nous pourrions dire, de leur avenir et celui de leurs enfants.
Heureusement, de plus en plus de gens sur la Terre développent une plus grande conscience écologique.
Depuis plusieurs années, des milliers d’organismes et des millions de personnes œuvrent sans relâche à éduquer et à préserver ce qui reste de notre environnement et d’assurer une utilisation plus intelligente des ressources de la terre. Ces personnes nous enseignent comment devenir des consommateurs moins voraces, comment recycler, comment faire pour produire sans nuire. En d’autres mots, ils créent en nous une conscience écologique. Grâce à ces gens engagés, aujourd’hui il est normal pour nous de parler d’environnement et de plus en plus de gens, de gouvernements et d’entreprises privées doivent se soucier des impacts écologiques de leurs activités.
Il reste toutefois beaucoup de chemin à parcourir. Nous avons tous la responsabilité de sauvegarder notre environnement en posant des gestes concrets. Il nous importe également de sensibiliser les autres à le faire afin de contribuer ainsi à sauver notre planète, notre chez nous.
 
 
Texte n°2 : LES DANGERS DE LA DÉFORESTATION EN AMAZONIE
 
Jamais dans toute l’histoire de l’humanité, on n’avait détruit autant d’arbres, et à une telle vitesse. Le record absolu a été atteint en 1987, quand 80 000 km2 de la forêt primitive ont été brûlés, et 120 000 km2 de forêt secondaire, de broussailles et de pâturages ont subi le même sort : un vrai délire pyrotechnique. […]
La surface déboisée correspond aux trois quarts de la superficie de la France. Il n’en faudrait pas plus, théoriquement, pour faire de l’Amazonie une grande région de production et d’exportation agricoles. Or non seulement elle n’exporte d’aliments, mais elle doit en importer. Les nouveaux colons ne savent rien de la terre qu’ils viennent cultiver. Alors que, pendant plus de trois siècles, Indiens et colons européens, n’ayant que les fleuves comme voies d’accès, s’étaient concentrés sur les terres alluvionnaires, les plus fertiles, les nouveaux colons, entrés dans la foret par les nouvelles routes, construites sur les terres hautes, loin des fleuves, n’ont pas profité de l’expérience de leurs prédécesseurs. En procédant à l’abattage mécanique des arbres, ils ont détruit la mince couche d’humus des zones qu’ils voulaient travailler. En pratiquant des brûlis à grande échelle, ils ont provoqué une dégénérescence du paysage, une perte de l’équilibre écologique qui garantissait la permanence, sur un sol pauvre, d’une végétation exubérante, avec des arbres allant jusqu’à 50 m de hauteur.
Le bien le plus noble, l’arbre, a été sacrifié au profit d’un bien de moindre valeur, le pâturage, sans qu’on voie les troupeaux et les plantations mirifiques qui devaient en résulter. Des centaines de millions de tonnes de végétation ont été brûlées, libérant du gaz carbonique dans l’atmosphère, mais les indicateurs de production agropastorale sont restés médiocres.
L.F Pinto
 
Texte n°3 : SAUVONS  LA NATURE

Multiples sont les motifs que nous avons de protéger la nature.
Et d’abord, en défendant la nature, l’homme défend l’homme : il satisfait l’instinct de conservation de l’espèce. Les innombrables agressions dont il se rend coupable envers le milieu naturel (envers « l’environnement », comme on prend coutume de le dire) ne sont pas sans avoir des conséquences funestes pour sa santé et pour l’intégrité de son patrimoine héréditaire. Rappellerons-nous que, du fait de la pollution radioactive causée par les explosions des bombes nucléaires, tous les habitants de la planète, surtout les plus jeunes, portent dans leur squelette des atomes de métal radioactif ? Que, du fait de l’emploi abusif des insecticides, le lait de toutes les mères contient une certaine dose du pernicieux DDT ? Protéger la nature, c’est donc en premier lieu accomplir une tache d’hygiène planétaire.
Il y a, en outre, le point de vue des biologistes qui, soucieux de la nature pour elle-même, n’admettent pas que tant d’espèces vivantes (irremplaçables objets d’étude) s’effacent de la faune et de la flore terrestres, et qu’ainsi, peu à peu, s’appauvrisse, par la faute de l’homme, le somptueux et fascinant musée que la planète offrait à nos curiosités.
Enfin, il y a ceux-là –et ce sont les artistes, les poètes, et donc un peu tout le monde- qui, simples amoureux de la nature, entendent la conserver parce qu’ils y voient un décor vivant et vivifiant, un lien maintenu avec la plénitude originelle, un refuge de paix et de vérité, parce que dans un monde envahi par la pierraille et la ferraille, ils prennent le parti de l’arbre contre le béton, et ne se résignent pas à voir le printemps devenir silencieux.
 
Jean Rostand
 
 
Texte n°4 : POURQUOI NE PAS PRENDRE DE SACS EN PLASTIQUE ?
Chaque année, dans le monde, des centaines de milliards de sacs en plastique sont distribués gratuitement aux sorties de caisses. Au cours d’un an, cela fait plus de 100 sacs par habitant de la planète. Au total, le plastique destiné aux sacs est équivalent à 5% du plastique qui se consomme dans le monde.
Il ne se recycle pourtant que très peu de sacs en plastique, car il faudrait en effet pouvoir les collecter en très grande quantité en un même lieu, tous parfaitement propres, secs et vides : il ne doit pas y avoir de détritus qui pourraient compromettre le processus de recyclage.
La légèreté des sacs en plastique, leur forme et leur résistance (ils supportent près de 2000 fois leur propre poids) devient une plaie ; on en retrouve à la dérive sur toutes les mers, à la surface comme en profondeur, et sur les côtes, du pôle sud à celle de Groenland, dans l’estomac des tortues de mer des Caraïbes ou des dauphins du pacifique (ils les confondent avec leur nourriture et en meurt parfois étouffés), et même errant dans le désert du Ténéré, les sacs en plastique ne sont donc plus distribués à Taïwan, qui les interdits.
Lors de l’incinération, ils libèrent des produits hautement toxiques pour l’environnement et cancérigènes.
Pourtant, près de la totalité de ces milliards de sacs ne seront utilisés qu’une seule et unique fois (dans la plupart des cas, leur durée d’utilisation n’excède pas quelques heures.

Cécile Gallet,  Espace des Sciences.

 
Texte n°5 : LES ESPÈCES EN VOIE DE DISPARITION PROTÉGEONS NOTRE PLANÈTE ET NOS ANIMAUX
A travers le monde, on compte de plus en plus d'espèces en voie de disparition. Tous les animaux peuvent être touchés, qu'ils fassent partie de la famille des mammifères, des poissons ou des oiseaux.  
Les causes sont nombreuses. Elles peuvent être naturelles, comme la sécheresse, la fonte des glaces, les incendies ou le manque de nourriture. Mais c'est surtout à cause des hommes que ces animaux disparaissent. Les mers et les forêts sont saccagées, polluées. Les animaux sont chassés pour leurs viandes, leurs peaux, leurs dents, leurs écailles, leurs plumes ou leur graisse, pour fabriquer des vêtements, des bijoux ou encore des produits de cosmétique.
Pandas géants, manchots empereurs, ours polaires, koalas, tigres de Sumatra vont disparaître dans les siècles prochains si l'on ne fait rien.



TV 5 Monde
 
 
 

_________________
"Il n'y a qu'une façon d'apprendre. C'est par l'action." sunny

Ghost
Modérateur
Modérateur

Wilaya d'exercice : Setif
Messages : 231
Date d'inscription : 19/11/2009
Localisation : Sétif

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes sur l'environnement

Message par sellami kamel le Ven 4 Avr - 20:57

Très  beaux  textes  ,sur  l'environnement ............

sellami kamel
Formateur

Wilaya d'exercice : Batna
Messages : 2972
Date d'inscription : 30/03/2013
Localisation : Barika(Batna)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes sur l'environnement

Message par hbb17 le Jeu 17 Sep - 17:11

on peut les donner comme support pour les étude de textes merci

hbb17
Ami du Forum

Wilaya d'exercice : Alger
Messages : 73
Date d'inscription : 01/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Textes sur l'environnement

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:39


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum