Profs de français en Algérie
Bonjour et bienvenue!
Si vous venez de vous inscrire, merci de vous présenter succinctement dans la section prévue à cet effet. (Section "Bienvenue à vous" en haut de la page d'accueil)
http://prof-de-francais.forumactif.com/f11-bienvenue-a-vous

Par égard aux collègues qui dépensent du temps pour garder vivant le présent site, veuillez avoir l'amabilité d'annoncer votre prénom et votre lieu d'exercice, ainsi que votre wilaya de résidence.

Merci!

PS: Sans un post de votre part, votre compte sera désactivé automatiquement au bout d'un mois.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
Décembre 2016
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier

Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest


PHILIPPE MEIRIEU Lettre à un jeune professeur:

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

PHILIPPE MEIRIEU Lettre à un jeune professeur:

Message par Invité le Lun 11 Nov - 20:40

PHILIPPE MEIRIEU Lettre à un jeune professeur:

Dans ce petit ouvrage très accessible, Philippe Meirieu s’adresse aux jeunes professeurs en leur parlant de ce qui n’est pratiquement jamais abordé par personne :


pourquoi faire ce métier ? Qu’est-ce qui peut pousser un jeune adulte à s’engager dans une profession qui lui est souvent présentée comme ingrate et dévalorisée ? Et comment pourra-t-il se réaliser dans des tâches si éloignées de ce qu’il s’imaginait ? Il croit fermement que l’on peut garder son enthousiasme avec le temps sans basculer dans la routine ou la rancœur et partage le rêve de tout professeur : transmettre à des enfants ce qu’il croit de meilleur et ce qu’il sait de plus beau. Il évoque ainsi ce qui se trame, au plus intime, dans l’acte d’enseigner, dans le colloque singulier d’un professeur avec sa classe. Il reconnaît et décrit les difficultés concrètes auxquelles se heurte le jeune professeur et perçoit parfaitement les inquiétudes qui se font jour chez lui dès qu’on assimile l’école à une entreprise ou qu’on le soumet à l’obligation de résultats. Mais il sait aussi que les professeurs ne peuvent se couper du corps social en refusant d’entendre sa demande...Avec sincérité, Philippe Meirieu s’adresse aux professeurs comme on l’a rarement fait... sans basculer dans le technicisme ou dans le pamphlet et avec le souci d’être compris de tous. Parce qu’il est convaincu que « professeur » est le plus beau métier du monde, celui dans lequel se joue la grande aventure de notre modernité.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum