Profs de français en Algérie
Bonjour et bienvenue!
Si vous venez de vous inscrire, merci de vous présenter succinctement dans la section prévue à cet effet. (Section "Bienvenue à vous" en haut de la page d'accueil)
http://prof-de-francais.forumactif.com/f11-bienvenue-a-vous

Par égard aux collègues qui dépensent du temps pour garder vivant le présent site, veuillez avoir l'amabilité d'annoncer votre prénom et votre lieu d'exercice, ainsi que votre wilaya de résidence.

Merci!

PS: Sans un post de votre part, votre compte sera désactivé automatiquement au bout d'un mois.
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
Décembre 2016
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Calendrier Calendrier

Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur Facebook Suivre Forumactif sur Twitter Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Google+ Suivre Forumactif sur Pinterest


Qu'est-ce que lire?:

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qu'est-ce que lire?:

Message par Invité le Ven 30 Aoû - 0:17

Qu'est-ce que lire?


 


Introduction

Cette interrogation est liée à une satisfaction.Certains élèves ne réussissant pas bien,sont en situation d'échec.Ces échecs,voire parfois ces dégoûts de lecture,impliquent une analyse de l'acte de lecture qui permette ensuite une action pédagogique efficace.

Réflexions

Dans les représentations de l'acte de lecture,qui sont multiples,les enseignants disent souvent:
"De toutes façon,on ne peut pas les faire chercher une information dans la documentation qu'ils ne savent pas lire".Ce à quoi d'autres répondent:"C'est bien comme ça,en cherchant des choses dans les livres,ils vont apprendre à lire,à avoir envie de lire".
Ces paradoxes impliquent une investigation plus profonde. Qu’évoque-t-on lorsqu'on parle d'apprendre à lire,de savoir lire,de difficultés de lecture?
L'opinion fort répandu est:"Il a bien lu à haute voix c'est donc qu'il a bien compris".Mais,si l'on pose les mêmes questions à des des élèves qui ont lu silencieusement en un temps d'ailleurs beaucoup plus court,ils manifestent une réelle compréhension par rapport aux premiers.Ce qui est délicat,c'est que l'on met en cause des pratiques bien installées ou la traduction orale est souvent le principal objet d'apprentissage des leçons de lecture,pratiques d'enseignement qu'il faut opposer à des pratiques de formation.
La schématisation empreintée à Eveline Charmeux en fait un éclaircissement:

Etre lecteur
---------------
Construire un sens
sur des messages inconnus


1-Prélever des indices dans le
message et les interpréter
2-Formuler des hypothèses à partir de ces indices,puis les vérifier


Aller du connu........................................vers l'inconnu en raisonnant logiquement

connu:expériences,connaissances antérieures


Il en ressort deux visées:

-Commencer par apprendre à transformer de l'écrit en oral,puis comprendre




-C'est en plaçant les élèves dans des situations de lecture qu'ils vont apprendre

Ce qui semble,de toute façon commun aux deux visées est l'idée suivante:

Lire, c'est comprendre

Dans le 1er cas,on a le schéma suivant:
Du message écrit----à la transformation orale----à la compréhension
Ce serait,donc,le passage à l'oralisation qui permettrait de comprendre.
Dans le 2ème cas,cela ne se passerait pas forcément de cette façon.
On s'est souvent évertué à dire que la démarche de faire comprendre c'est conduire l'élève à une réponse par une succession de questions.Mais,lui apprend-on ainsi à comprendre?
Il est impératif,dans une optique d'action pédagogique,de dégager une représentation de l'acte de lecture,afin que les apprenants n'en subissent pas des conséquences d'une formation incohérente.
L'acte d'apprentissage doit être mieux cerné dans son aspect technique,dans son intérêt,dans son sens.L'accent doit être mis sur la nécessité pour l'élève de percevoir que ces apprentissages qu'on lui propose,au moment ou il les effectue,ont un but. Car lire n'est jamais une activité dépourvue de sens.

Conclusion:

On peut conclure à l'aide de cet extrait de" Maitrise du Francais",Besson Genoud Lipp Nussabum:
L'acte de lecture devrait s'inscrire toujours, pour l'enfant,dans une situation significative,c'est à dire correspondre à un besoin...L'enfant devrait ainsi,dès le départ,découvrir l'importance et la valeur de l'écrit.... .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum